Étiquette : Les poches du mois

Les poches du mois : Les vertus de l’échec – Continuer –  Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

Les poches du mois : Les vertus de l’échec – Continuer – Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

L’ Essai du mois  de janvier   « Un voyage de mille lieues commence par un pas. » (Lao-tseu) Et un voyage en philosophie pourrait bien commencer par ce livre. Charles Pépin, professeur de philosophie, est aussi un excellent vulgarisateur. À travers les exemples de quelques célébrités […]

Les poches du mois : Le dernier amour d’Attila Kiss – Le chant d’Achille

Les poches du mois : Le dernier amour d’Attila Kiss – Le chant d’Achille

Le poche qu’on aime en décembre « Peut-être, lorsque nous prononçons les mots histoire d’amour, croyons-nous ainsi designer la qualité romanesque de nos affections, la façon dont nous pouvons à posteriori les réduire à la banalité d’un récit – mais nous oublions alors que l’autre sens du mot […]

La femme brouillon – Amandine Dhée

La femme brouillon – Amandine Dhée

Le poche qu’on aime en novembre « Mon ventre bascule dans le domaine public. On s’autorise des gestes déplacés en temps normal, on touche mon ventre comme un gris-gris, le dos du bossu, la tête du singe. Moult commentaires, il est petit, rond, carré, vers l’avant, […]

Hiver à Sokcho – Élisa Shua Dusapin

Hiver à Sokcho – Élisa Shua Dusapin

Les poches qu’on aime en octobre   « Lorsque Kerrand a commencé à dessiner, son trait était irrégulier. Il reprenait les lignes plusieurs fois, comme pour les effacer, les corriger, mais chaque pression les gravait. Le sujet, méconnaissable. Un branchage, un tas de ferraille peut-être. J’ai […]

Les garçons de l’été

Les garçons de l’été

Le poche qu’on aime en Mai « J’ai su. J’ai su dès la naissance de Thadée que j’étais sauvée et que le nourrisson que je serrais contre mon sein était d’une race supérieure. Ne m’avait-il pas, tout juste expulsé de mes entrailles et vaguement débarrassée de […]