Tokyo Tarareba girls t.1 – Akiko Higashimura

tokyo tarareba girls - t1

Aïe aïe aïe !!!! Alerte niveau 1, 2, 3 ou 4, en fonction de l’urgence du moment, Rinko retrouve Koyuki et Kaori, ses deux meilleures amies dans un bar populaire et tranquille de Tokyo. Ensemble elles passent leurs soirées à boire du shōchū et à manger de la laitance de morue et du steak de foie. 

« Je sais que ça ne sert à rien…Les y a qu’a, les faut qu’on… mais si j’avais accepté ses avances, il y a dix ans…Si j’avais été plus ouverte d’esprit, je ne saurais pas seule aujourd’hui ! Voilà à quoi je pense avec ma gueule de bois. Oh !!!  J’ai encore trop bu … » 

À 33 ans, Rinko est scénariste de série télé et si elle est accomplie sur le plan professionnel, elle ne peut en dire autant de sa vie amoureuse… Alors elles font bloc, rigolent, ressassent leurs souvenirs du lycée, exultent bruyamment leurs déboires jusqu’au jour où, un client excédé de leur tapage, leur cloue le bec et les met face à elle-même…  

Fun façon Bridget Jones ou Sex in the city version nippone.  

Tokyo Tarareba girls est une comédie légère, plaisante et générationnelle qui dépeint la société japonaise et les aspirations des jeunes femmes contemporaines et indépendantes. L’autrice, Akiko Higashimura déjà connue pour sa série le tigre des neiges, chez le même éditeur Le Lézard noir, nous livre le premier tome sur neuf d’une série culte 

Fred

L’autrice : Akiko Higashimura est une dessinatrice japonaise née à Miyazaki le 15 octobre 1975. Elle a fait ses débuts de mangaka en 1999 et publie son premier manga en 2001. En 2008, elle publie « Mama ha Tenparist » (« Ma mère travaille à mi-temps » ) dans les pages du magazine Chorus. Cette série raconte l’histoire d’une jeune mère célibataire inspirée par son expérience suite à son divorce avec une star de la télévision japonaise.
Ses principales séries sont Tokyo tarareba Musume qui raconte l’histoire de jeunes trentenaires tokyoites, adapté en série TV, et Princess Jellyfish, publié en France par Delcourt/Tonkam. Autrice prolifique (elle travaille sur plusieurs séries en parallèle) et très célèbre au japon, elle apparait régulièrement à la télévison. Naoki Urasawa lui a consacré le première épisode de sa série d’émissions consacrées aux mangaka pour la télévision nationale japonaise NHK (Source Lézard noir Éditions).

Tokyo Tarareba girls, Akiko Higashimura, Le Lézard noir

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.