Une notion par mois : Vivre autrement – décroissance, consommation responsable et revenu universel

Vivre autrement – décroissance, consommation responsable et revenu universel

Peut-on se passer du capitalisme ? Si ce modèle économique semble aujourd’hui incontournable, nombreuses sont les personnes à s’interroger sur sa pertinence. Il est également à noter que ce système ne s’est imposé que relativement récemment, pendant la révolution industrielle du XIXe siècle. De nombreuses critiques sont faites à l’encontre du capitalisme, tant sur les plans sociaux qu’écologiques, et on retrouve sous l’appellation anticapitalisme tous les mouvements qui s’opposent à lui.

Quelles alternatives ou adaptations possibles, alors ?

L’idée de décroissance se base sur celle que dans un monde fini, la croissance ne peut être infinie. Souvent associée à la simplicité volontaire, cette notion a des dimensions politique, écologique et sociale. L’un de ses aspects est la réduction de la consommation. De façon générale, il s’agit de repenser son rapport à l’argent, de consommer moins et différemment, et d’explorer d’autres modèles de vie.

Quelques ouvrages pour aller plus loin

Les besoins artificiels

Une critique du capitalisme qui engendre des besoins artificiels toujours nouveaux et favoriserait un consumérisme néfaste pour les personnes ainsi que pour l’environnement. L’auteur propose de résister à ce système en recherchant ce dont les hommes ont réellement besoin.

Les besoins artificiels : comment sortir du consumérisme, Razmig Keucheyan, Zones

Sortir de la croissance

L’auteur remet en cause l’obsession pour la croissance dans le débat démocratique et les politiques publiques. Il met en lumière les impacts délétères de cette croissance, comme les inégalités sociales, la disparition des loisirs ou encore l’augmentation de la solitude, puis propose des pistes pour renverser la tendance et développer le bien-être humain, au niveau européen comme national et local.

Sortir de la croissance, Eloi Laurent, Les liens qui libèrent

La décroissance Fake or not

Une synthèse consacrée à la décroissance à travers une explication des notions clés, un point chiffré sur la croissance économique et ses conséquences écologiques ainsi qu’une revue critique des grandes tendances sur le sujet, telles que le mythe du découplage, le paradoxe de Jevons ou la dématérialisation numérique.

La décroissance, fake or not, Isabelle Brockmann, Vincent Liegey, Tana

Enquête d'un autre monde

À bord d’un camion bleu aménagé, Hélène et Benoit ont parcouru les routes de France et d’Europe en quête de personnalités inspirantes œuvrant, à leur échelle, à l’élaboration de modes de vie alternatifs et harmonieux, davantage respectueux des humains et de l’environnement. Ils présentent des initiatives relatives à la vie sans électricité ou encore aux communautés auto-financées.

Enquête d’un autre monde, Hélène Legay, Benoit Cassegrain, Eugen ulmer

En transition douce vers la décroissance

En 2015, A. Leroux était graphiste chez Ikea. Il décide de changer son mode de vie, quitte son CDI, achète une tiny house, devient végétarien, revend sa voiture et acquiert un vélo. Il relate l’expérience de sa transition douce vers la décroissance et son retour à l’essentiel, décrit l’épanouissement qu’il y trouve et donne des conseils pratiques pour y arriver.

En transition douce vers la décroissance, Alexandre Leroux, Eugen ulmer

Peut-on consommer mieux ?

Une synthèse sur les enjeux liés à l’évolution de la consommation dans un contexte de préoccupations environnementales croissantes. Tout en évitant la culpabilisation, l’auteur entend faire réfléchir au sens d’une injonction souvent mise en balance avec les impératifs économiques et sur ce que pourrait être une consommation respectueuse de la planète et des ressources naturelles.

Peut-on consommer mieux ?, Benoit Heilbrunn, First

L’un des sujets importants quand on parle de décroissance, ce sont les low-techs, ayant déjà fait l’objet d’un Objectif Terre en octobre, vous pouvez le retrouvez en cliquant sur ce lien : Les low-techs.

Une autre piste possible, ayant fait débat lors des présidentielles de 2017 : le revenu de base, ou revenu universel. Voici quelques ouvrages sur le sujet :

Pour un revenu de base universel

Le point sur le revenu de base universel qui fait l’objet de débats, face à l’urgence des crises économique, sociale et politique que traverse la société française. Versé à tous, de la naissance à la mort, sur une base individuelle, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie, il peut être un levier d’émancipation individuelle et collective.

Pour un revenu de base universel : Vers une société du choix, Collectif, Éditions du détour

L'ingénieur du revenu universel

L’auteur présente les enjeux liés au revenu universel dont il rappelle les fondements théoriques et historiques. Selon lui, le revenu universel est un projet de réforme économique, fiscale et sociale, ouvrant la voie à une société plus équitable, simple et démocratique.

L’ingénieur du revenu universel, Marc de Basquiat, Éditions de l’Observatoire

Avec le revenu de base, c’est aussi la question du travail qui est posée :

Travailler au moins , travailler autrement, ou ne pas travailler du tout

Le travail dévorerait la vie, étoufferait la citoyenneté, engendrerait stress et souffrance et accélérerait le désastre écologique. L’économiste et philosophe propose ainsi de travailler moins pour vivre mieux.

Travailler moins, travailler autrement, ou ne pas travailler du tout, Serge Latouche, Rivages

Pour d’autres personnes, le revenu de base n’est pas un des outils de la décroissance. C’est le cas de Denis Bayon.

L'écologie contre le revenu de base

A l’encontre de l’écho grandissant que suscite chez nombre d’organisations de gauche et écologistes la proposition d’un revenu monétaire sans condition de ressources et d’activité versé par l’Etat, le journaliste défend l’idée que cette mesure ne peut servir d’outil de transformation sociale et écologique. Il présente les arguments de ses partisans et leur oppose des pistes alternatives.

L’écologie contre le revenu de base, Denis Bayon, Dispute



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.