OBJECTIF TERRE : la low-tech

Low tech

« Une innovation low-tech ? Quel est cet étrange oxymore ? Faut-il retourner à la bougie ou à l’âge des cavernes au lieu de miser sur le progrès technologique ? »

Pour cet Objectif Terre d’octobre, on se pose la question de ce qu’est la low-tech.

Elle est souvent définie comme étant une technologie locale, durable avec un faible impact sur l’environnement.

L’objectif n’est pas d’aller à l’encontre du progrès, mais de trouver des manières plus écologiques et moins coûteuses pour répondre aux besoins essentiels d’alimentation, d’habitat, d’énergie ou encore de santé. Le zéro-déchet, par exemple, combine plusieurs initiatives low-tech comme le vrac, le compostage ou le do-it yourself.

La low-tech peut aussi être considérée comme une philosophie de vie. En se rendant au travail à vélo ou en réparant soi-même ses appareils électroménagers, on participe à une philosophie low-tech.

Attention ! À ne pas confondre avec la cleantech ! Au contraire de la low-tech, la cleantech continue de produire de nouvelles technologies améliorant l’efficacité et la productivité en utilisant des ressources naturelles.

Voici la sélection de livres élaborée par Clémentine pour approfondir le sujet :

l'âge des low tech

L’âge des low tech, Philippe Bihouix, Seuil

Le bonheur était pour demain

Le bonheur était pour demain, Philippe Bihouix, Seuil

Héritage et fermeture

Héritage et fermeture : une écologie du démantèlement, Emmanuel Bonnet, Diego Landivar, Alexandre Monnin, Éditions Divergences



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.