Mahmoud ou la montée des eaux – Antoine Wauters

Mahmoud ou la montée des eaux

« Elmachi !

Ils rient.

Regarde-toi, tu sombres !

Ils fument des cigarettes et partent livrer bataille

aux quatre coins du pays.

Nos enfants aussi sont partis aux quatre coins du pays.

Se battre.

Être le père d’enfants partis se battre n’est pas

seulement étrange.

C’est une chose insensée.

Comme l’est le fait de ne plus voir celles

et ceux que l’on a un jour aimés.

Soit.

Ils sont partis et je suis dans l’impossibilité de les voir.

Je ne peux plus les toucher.

Je ne peux plus les entendre. Mais je peux dire leurs noms. »

Dans ce récit, la terrible histoire de la Syrie croise la destinée d’un homme qui a vu son pays s’effondrer, sa maison noyée lors de la construction d’un barrage par le Régime et qui a assisté, impuissant, à la destruction de son monde sous le joug des présidents El-Assad, père et fils. C’est ce vieil homme, Mahmoud, qui plonge dans le lac pour se souvenir des êtres perdus, de ses enfants partis se battre, de la femme aimée passionnée de poésie russe, et de tout ce qui a fait le sel de sa vie.

D’Antoine Wauters, j’avais adoré Nos mères, aimé Pense aux pierres sous tes pas, et je dois dire que Mahmoud ou la montée des eaux confirme le talent de ce romancier belge. On y retrouve sa prose poétique, toujours sublime et une sensibilité hors du commun. Mahmoud ou la montée des eaux est un (presque) monologue hypnotique et déchirant et je ne serais pas surprise qu’il soit adapté sur les planches, tellement il rayonne.

Camille

L’auteur : Antoine Wauters est un écrivain belge, également scénariste pour le cinéma. Il a étudié la philosophie à l’Université Libre de Bruxelles (Source Éditions Verdier).

Mahmoud ou la montée des eaux, Antoine Wauters, Éditions Verdier

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.