Léon Chautard : un socialiste en Amérique, 1812-1890 – Michaël Roy

Léon Chautard : Un socialiste en Amérique

Trésor exhumé des archives par l’auteur, le récit de l’évasion de Cayenne par un prisonnier politique de la Révolution de 1848 met en lumière les grands enjeux politiques de ce milieu de siècle, tant en France sous la férule implacable de Napoléon III qu’aux États-Unis où il fuit en 1857, quatre ans avant la Guerre de Sécession. Résolument abolitionniste et farouchement hostile à toute forme d’injustice, son parcours original est un exemple éclatant de la convergence des luttes entre tous les opprimés et de la porosité des idéaux progressistes d’Europe et d’Amérique. Un étonnant mélange, quelque part entre Le Comte de Montecristo et les Mémoires de Louise Michel.

José

L’auteur : Michaël Roy est maître de conférences en études nord-américaines à l’université Paris Nanterre et membre junior de l’Institut universitaire de France. Ses travaux portent sur le mouvement abolitionniste étatsunien, abordé dans une perspective transnationale , et sur les usages politiques et militants du livre et de l’imprimé. Il est l’auteur de deux ouvrages, Textes fugitifs. Le récit d’esclave au prisme de l’histoire du livre (ENS Éditions, 2017) et De l’antiesclavagisme à l’abolition de l’esclavage. Etats-Unis, 1776-1865 (Atlande, 2018), et d’une traduction des Confessions de Nat Turner (Allia, 2017). Il a également dirigé Frederick Douglass in Context (Cambridge University Press, 2021) (Source Anamosa).

Léon Chautard : un socialiste en Amérique, 1812 – 1890, Michaël Roy, Anamosa

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.