Le parfum des cendres – Marie Mangez

Le parfum des cendres

Sylvain s’occupe des femmes, des hommes, après leurs morts, il est embaumeur. Alice, thésarde, s’intéresse à ce métier, aussi étrange qu’indispensable pour tous les proches. Sylvain, taiseux, bourru n’est lui-même, semble-t-il, qu’avec les morts. Grâce aux odeurs de ceux-ci, il arrive à déceler leurs parcours de vie, leurs portraits. Ces senteurs, Alice n’arrive pas à les percevoir, et cela approfondi ce qui plane autour de cet homme stupéfiant de capacité, de sensibilité avec ceux qui ne sont plus, mais totalement fermé sur ce qui l’entoure, en dehors de son métier.

Subjuguée, Alice sent qu’un mystère encore plus profond plane autour de cet homme, peu à peu elle va réussir à l’apprivoiser, partager sa passion pour la musique, et découvrir ce qu’il cache à tous. Ce livre est passionnant, au-delà du huis clos entre ces deux êtres, il y a à mesure que l’onde devient moins trouble, des histoires qui se croisent, des mondes qui s’entrouvrent.

Le livre est passionnant, on ne peut le quitter facilement. La maîtrise de l’intrigue est parfaite, il est impossible d’imaginer à la lecture de cet ouvrage, qu’il est le premier roman de cette auteure.

Valérie

L’avis de Léa :

Une belle et saisissante découverte.

L’autrice : Marie Mangez vit à Paris où elle s’efforce de plancher sur sa thèse en anthropologie qui la mène régulièrement sur les rives du Bosphore.

Le parfum des cendres, Marie Mangez, Éditions Finitude

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.