La solitude des nombres premiers – Paolo giordano

la solitude des nombres premiers

« Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes. Ils occupent leur place dans la série infinie des nombres naturels, écrasés comme les autres entre-deux semblables, mais à un pas de distance. Ce sont des nombres soupçonneux et solitaires, raison pour laquelle Mattia les trouvait merveilleux. Il lui arrivait de se dire qu’ils figuraient dans cette séquence par erreur, qu’ils y avaient été piégés telles des perles enfilées. Mais il songeait aussi que ces nombres auraient peut-être préféré être comme les autres, juste des nombres quelconques, et qu’ils n’en étaient pas capables. Cette seconde pensée l’effleurait surtout le soir, dans l’entrelacement chaotique d’images qui précède le sommeil, quand l’esprit est trop faible pour se raconter des mensonges. »

Le premier roman de Paolo Giordano réédité en édition collector : Alice et Mattia sont deux adolescents mal dans leur peau, solitaires et rongés par un passé qui les a fait grandir trop vite. Lui a abandonné sa sœur jumelle, handicapée, dans un parc, pour aller à un goûter d’anniversaire et se mutile depuis sa disparition ; elle a subi un terrible accident de ski et est devenue anorexique. Ces deux âmes vont se croiser dans ce récit poignant et, qui sait, peut-être se reconnaître…

L’auteur : Né en 1982 à Turin, Paolo Giordano est docteur en physique théorique. Son premier roman, La Solitude des nombres premiers, adapté au cinéma par Saverio Costanzo, a reçu le prix Strega ; il s’est vendu à des millions d’exemplaires dans le monde entier.

La solitude des nombres premiers, Paolo giordano, Points

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.