Si les libraires m’étaient contés…

Derrière chacun des livres que vous trouvez sur nos tables, il y a un libraire qui l’a soigneusement sélectionné, lu pour vous. Un libraire qui saura en fonction de ce que vous lui confiez de vos envies, de vos goûts, vous orienter vers l’ouvrage qui vous conviendra le mieux.
Notre librairie c‘est évidemment des livres, mais c’est aussi toute une équipe qui s’attache à vous faire découvrir des pépites, des nouveautés, des classiques, des livres que vous ne trouverez pas ailleurs.
Nous nous sommes dit que vous aimeriez peut-être nous connaître davantage afin que nous tissions un lien encore plus solide avec vous pour ainsi mieux vous conseiller.
C’est pourquoi au fil des semaines chacun d’entre nous se dévoilera en répondant à un petit questionnaire à la manière de Proust ou de Pivot sur ses habitudes de lecture. Car tous ceux qui font notre librairie sont avant tout, comme vous, des lecteurs.

camille-librairie-le-failler

 

C’est Camille qui inaugure cette nouvelle rubrique. Vous la retrouverez à nouveau dans quelques semaines au rayon poches au sous-sol de la librairie. Camille est curieuse et passionnée, elle aime autant les livres que les lecteurs auxquels elle les conseille. Perfectionniste (nous pouvons toujours compter sur elle, lorsqu’une question de grammaire ou d’orthographe nous pose problème), elle adore vous écouter, vous comprendre pour trouver LE livre qui vous correspondra. Camille, c’est aussi la plus jolie voix de la librairie !

 

Un livre à la fois ou plusieurs ?

Avant d’être libraire, un livre à la fois, et jusqu’au bout ! Maintenant, il m’arrive d’en avoir plusieurs en cours mais il y en a toujours un qui prend le dessus !

 

Es-tu une lectrice tout-terrain ? (Peux-tu lire un livre dans le bruit ?)

Quand j’étais plus jeune, je pouvais lire n’importe où, même en plein milieu d’un – petit – concert (véridique). Maintenant, il me faut du calme même si je peux être embarquée dans presque n’importe quelles circonstances si un livre est vraiment prenant.

 

T’arrive-t-il de lire de lire à haute voix ?

Très très rarement ou alors pour quelqu’un d’autre.

 

Annotes-tu tes livres ?

Jamais ! J’ai tenté l’expérience lors d’un échange de livres avec des amies, on se les prêtait et chacune devait souligner, annoter ses passages préférés… C’était chouette mais moi ça me coupe dans ma lecture donc ce n’est pas dans mes habitudes.

 

Es-tu un(e) adepte de la page cornée ou du marque-page ?

Marque-page ! J’en ai tout plein, certains sont de simples tickets de bus. Comme j’ai souvent plusieurs livres commencés, je prends en général le premier truc qui me tombe sous la main pour marquer ma page.

 

Accompagnes-tu tes lectures d’un fond musical ? Si oui quel style de musique ?

De temps en temps. Plutôt une musique douce, rarement en français, parfois instrumentale.

 

Café ou thé avec un livre ?

Thé ! Le café, c’est le matin.

 

Es-tu de ces lecteurs qui se délectent, prennent leur temps, ou au contraire un lecteur avide qui dévore ?

Ca dépend du livre, de mon humeur… En général, je prends le temps de lire, mais je peux dévorer un roman s’il est du genre page-turner. Je suis incapable de lire en diagonale, ça m’enlève le plaisir de la lecture. Alors je lis les livres qui me plaisent en entier et si je ne suis pas emballée, je finis par m’arrêter après m’être fait une idée.

 

Le meilleur endroit pour lire ?

Dans le lit, sur un fauteuil moelleux, un rocking chair ou au bord de l’eau quand le temps le permet !

 

Assis(e), debout ou allongé(e) ?

Allongée dans le lit ou le canapé, assise dans un fauteuil (ou dans mon rocking-chair sur le balcon avec mon chat sur mes genoux et une tasse de thé, évidemment…) !

 

Le meilleur moment pour lire ?

En fin de matinée ou début d’après-midi même si, dans les faits, je lis plutôt le soir avant de m’endormir.

 

Ton premier souvenir de lecture ?

Le jour de la rentrée du CP : on avait tellement répété les phrases du livre de lecture que j’étais persuadée que je savais lire… C’était Julien et Sophie.

 

Le livre qui a marqué ton enfance ? Celui qui a marqué ton adolescence ?

IMPOSSIBLE de répondre à cette question ! Mon enfance, je dirais évidemment Harry Potter, même s’il y en a eu d’autres… L’adolescence… ça dépend, c’est jusqu’à quel âge ? A dix-sept ans, j’ai lu Mes Mauvaises Pensées, de Nina Bouraoui (Folio) : une révélation !

 

Le livre que tu te promets un jour de relire ?

Je ne suis pas une grande relectrice… Il y a tellement de belles choses à découvrir que je n’ai que rarement relu mes livres, hormis quelques exceptions. Depuis que je suis libraire, il m’est impossible de relire un livre sans culpabiliser en regardant la pile qui m’attend ! Après, évidemment que certains mériteraient une relecture mais peut-être dans quelques années, pour l’instant je regarde vers l’avant !

 

Le livre que tu regrettes de n’avoir jamais lu ?

Aucun, il y en a tellement et rien n’est jamais perdu ! Même quand un livre est épuisé, on finit par le trouver… J’ai une liste de livres qu’on m’a maintes fois conseillés, des client.e.s ou des ami.e.s mais j’espère bien les lire un jour, donc je n’ai pas encore de regret puisqu’il n’est pas trop tard… Sans compter ceux qui attendent chez moi que j’aie du temps libre entre les lectures des dernières nouveautés !

 

Celui que tu conseilles depuis toujours ?

Le chœur des femmes, de Martin Winckler (Folio), dévoré avant d’être libraire. Et le livre que j’ai le plus conseillé en tant que libraire, c’est Les oreilles de Buster, de Maria Ernestam (Babel).

 

Que lis-tu en premier lorsque tu commences un livre ? (Les remerciements, les dernières pages, la dédicace ?)

Je suis très classique : je commence par la dédicace puis la première page !

 

Au bout de combien de pages abandonnes-tu ta lecture lorsqu’un livre t’ennuie ?

Ça dépend du degré d’ennui ! Si c’est vraiment laborieux, je m’arrête au bout d’une cinquantaine de pages, si ça se lit bien mais que je n’y trouve pas grand intérêt, je peux aller jusqu’à 100 ou 150 pages.

 

Le livre que tu lis en ce moment ?

La nuit des béguines, d’Aline Kinner, chez Liana Levi – Piccolo. Je ne suis pas très loin dans ma lecture mais il me plaît beaucoup ! L’histoire de femmes qu’on appelait béguines, qui vivaient au Moyen-Âge en communauté et qui n’étaient ni religieuses ni mariées. On suit l’une d’elle en particulier, qui recueille une mystérieuse jeune fille aux cheveux roux – la couleur du diable… J’ai hâte de lire la suite !

 

Ton dernier coup de cœur ?

Un hiver à Sokcho, d’Elisa Shua Dusapin (Folio). Un livre très court, très doux, l’histoire d’une rencontre en plein hiver dans une petite ville de Corée du sud entre une jeune femme qui travaille dans une auberge et un quadragénaire français qui s’avère auteur et dessinateur de bandes-dessinées…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.