SCIENCES HUMAINES : LA NOTION DU MOIS – La résilience

La résilience

Au départ terme utilisé pour caractériser des matériaux résistants aux chocs, si on entend aujourd’hui beaucoup parler de résilience, cette notion est souvent appliquée à des individus, des groupes humains, mais aussi des écosystèmes et des biotopes. L’idée reste la même : c’est la capacité à s’adapter, à résister, à vivre de façon satisfaisante malgré circonstances traumatiques et autres drames et catastrophes.

L’auteur phare sur le sujet, celui qui a médiatisé le concept, c’est Boris Cyrulnik.

Boris Cyrulnik est un neurologue, psychiatre, éthologue et psychanalyste français.

Il est né dans une famille d’immigrés juifs d’Europe orientale (son père était russo-ukrainien et sa mère polonaise) arrivés en France dans les années 1930. Ses parents meurent en déportation. Il est recueilli à Paris par une tante maternelle, qui l’élève. Il déclare plus tard que c’est cette expérience personnelle traumatisante qui l’a poussé à devenir psychiatre.

Il fait ses études supérieures à la faculté de médecine de Paris. Il se dirige ensuite vers l’éthologie et se diversifie dans plusieurs disciplines : éthologie, psychologie, neurologie, psychanalyse…

Ancien responsable d’un groupe de recherche en éthologie clinique à l’hôpital de Toulon et enseignant l’éthologie humaine à l’Université du Sud-Toulon-Var, Boris Cyrulnik est surtout connu pour avoir développé le concept de « résilience » (renaître de sa souffrance).

A partir des années 1980, il voue son existence à la vulgarisation de son savoir grâce à ses livres : Mémoire de singe et paroles d’homme , Les vilains petits canards et Quand un enfant se donne la mort, Sauve-toi la vie t’appelle

Source Babelio

La sélection d’Anna en images :

Les cinq cercles de la résilience
La résilience
Kintsugi
Développer sa résilience en 50 étapes

Mais ce concept de résilience a aussi ses détracteurs. C’est le cas de Thierry Ribault, que vous pouvez entendre dans ce podcast ici : (La résilience, critique d’un concept)

Contre la résilience est une critique de la notion de résilience, que l’auteur dénonce comme une idéologie de l’adaptation qui assujettit l’homme à sa condition de survivant.

Contre la résilience
Retrouvez l’intégralité de la sélection d’Anna en cliquant sur ce lien :

👉 https://swll.to/MNmmU3y



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.