Scènes de crime à Orsay – Christos Markogiannakis

scene-de-crime-a-orsay-christos-malkogiannakis-le-passage

Après le succès de son précédent sur le même modèle : Scènes de crime au Louvre, l’on peut dire que Markogiannakis récidive !

Il est également l’auteur d’un roman policier : Au 5ème étage de la faculté de droit.

L’auteur grec, installé à Paris, a étudié le droit et la criminologie avant de devenir avocat pénaliste. Il est passionné d’art et est également subjugué par l’univers policier. Il est parvenu à concilier ses deux passions de manière tout à fait habile au cœur d’un ouvrage qui propose de nombreux exemples : des tableaux du musée d’Orsay dans une analyse criminartistique. En déambulant mentalement au travers des allées du musée d’Orsay, nous voici plongés dans différentes scènes de crime (parfois le crime se déroule juste sous nos yeux, d’autres fois, l’assassin est tapi dans l’ombre prêt à frapper ou encore le crime vient d’avoir lieu et la victime tout juste morte…).

Ces scènes de crime empruntent beaucoup à l’histoire, à la mythologie et Markogiannakis en profite pour évoquer certaines techniques d’investigation, imaginant ce que feraient des enquêteurs dans tel ou tel cas précis.

L’auteur nous explique sa démarche : « Cet aspect esthétique du meurtre est l’inspiration et l’épicentre de la perspective du Criminart, qui relie le crime et l’art en théorie comme en pratique […]. Le musée d’Orsay, qui abrite des œuvres d’art datant de 1848 à 1914, représente une source exceptionnelle de meurtre « esthétisé » ».

Le XIXème est aussi une époque de grands progrès scientifiques ce qui n’a de cesse de fasciner les artistes, les écrivains. L’on pense à Zola et sa démarche réaliste qui s’inscrit encore dans la mouvance du naturalisme. Et le crime est inhérent à cette démarche de vérité.

Entre fascination, terreur, esthétisme, allons sans crainte (re)visiter ce formidable musée et sa galerie de criminels, monstres, victimes et spectacles effroyables. Pour ce faire, nous avons le meilleur des guides : le passionnant et passionné Christos Markogiannakis.

Nous y croiserons notamment Orphée attaqué par un gang de femmes, ou une famille meurtrière telle que Les Danaïdes toutes condamnées à un supplice sans fin ou encore la figure historique d’Ugolin dont il a été dit qu’il avait mangé sa descendance après que lui, ses enfants et petits-enfants furent enfermés dans une tour.

Alors que nous racontent les tableaux ? Et que nous révèle l’approche criminologique ?

Le regard curieux, affûté et cultivé de Markogiannakis est un pur régal pour le lecteur/visiteur !

L’auteur : Christos Markogiannakis est né en 1980 à Héraklion. Il a étudié le droit et la criminologie à Athènes et à Paris et travaillé pendant plusieurs années comme avocat pénaliste. Auteur de romans policiers et d’installations mêlant l’art et le crime, ses « Criminarts », il réside actuellement à Paris où il effectue un travail de recherche sur la représentation du meurtre dans l’art.

Scènes de crime à Orsay, Christos Markogiannakis, Le Passage

 

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.