Sans lendemain – Jake Hinkson

sans-lendemain-jake-hinckson-librairie-gallmeister-librairie-le-faillerVoici le troisième roman de cet auteur américain. Après la sortie en poche de son superbe premier roman : L’enfer de Church Street, Sans lendemain nous plonge dans l’Amérique d’après-guerre. Billie Dixon n’est pas, à l’image de son prénom, une femme ordinaire. Originale, libre, indépendante, irrévérencieuse, Billie, à l’histoire familiale complexe, a bien conscience des limites de son physique et de sa féminité. À défaut de se trouver derrière la caméra, elle accepte un petit boulot de représentante pour un studio de cinéma consistant à sillonner les routes de l’Amérique pour se rendre dans des bleds paumés et leur vendre des films. Billie y trouve son compte jusqu’au jour où, au fin fond de l’Arkansas, elle tombe sur un prédicateur particulièrement obtus et fanatique dont les menaces et la mainmise sur ses ouailles est telle que le cinéma – qui cristallise tous les péchés et les maux de la terre à ses yeux – n’accueille plus personne.

En rencontrant le propriétaire du ciné, Billie, dans l’optique de la vente, se propose d’aller voir l’homme d’Église. Ce dernier l’accueille en lui racontant comment il a perdu la vue lors de ses exploits de guerre et comment, dans le même temps, il a gagné la foi. Mais c’est surtout la rencontre avec l’épouse du pasteur, Amberly, qui aura des répercussions dans la vie de Billie.

Cette dernière préfère les femmes sans vouloir s’établir avec aucune de celles qu’elle croise pour autant. Elle a envers ses relations une désinvolture qui n’est pas au goût de toutes. Quand elle réalise qu’elle n’est pas indifférente aux yeux d’Amberly, les choses prennent une tournure aussi complexe que dangereuse. Billie n’est pas de celles qui ont froid aux yeux, mais elle n’est pas non plus de celles qui s’encombrent de poids morts.

Malgré elle, Billie sera prise dans une tourmente dont il n’y a presque aucune chance qu’elle ressorte blanche comme neige. Car l’ennemi avec qui elle croise le fer est puissant : c’est un homme fort, sûr de son autorité et placé sous la protection divine nullement remise en cause à cette époque.

Hinkson nous plonge dans l’Amérique puritaine d’après-guerre auprès d’un personnage féminin trop décalé pour s’intégrer sans heurt à cette société hypocrite.

D’une écriture juste, vive, pertinente et directe, Hinkson nous met en présence d’un sacré personnage féminin au parcours de vie atypique et imprévisible.

Pas de vrais gentils dans ce monde impitoyable et fourbe et c’est jouissif !

Des portraits saisissants et un coupable pointé : le fanatisme religieux et ses dérives.

 L’auteurJake Hinkson est écrivain et critique de cinéma.Il écrit dans des magazines dont notamment la Los Angeles Review of Books. Depuis cinq ans, il publie des articles dans le journal de cinéma d’Eddie Muller, “Noir City”. Début 2015, Broken River Books a publié un recueil de ses articles consacrés au cinéma. Il est également l’auteur de L’homme posthume.  En 2015, L’enfer de Church street a reçu le prix mystère de la critique – Meilleur roman étranger. Il habite aujourd’hui à Chicago.

Sans lendemain, Jake Hinkson, Éditions Gallmeister

 

La librairie Le Failler vous invite à une rencontre et une dédicace avec Jake Hinkson le vendredi 16 Novembre autour de son dernier livre “Sans lendemain” – Editions Gallmeister. L’événement aura lieu à la librairie à partir de 18h. 

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.