Pourquoi lire en VO : Les bonnes raisons

article-pourquoi-lire-en-vo

Lire en anglais, en espagnol, en italien ? Cela peut faire peur, au début. On pense qu’on n’y arrivera jamais, que c’est trop compliqué, qu’on ne va rien comprendre, et qu’on va mettre deux ans à finir un livre. En réalité, lire en VO, ce n’est pas si compliqué. C’est vrai, il y aura sans doute des mots que vous ne comprendrez pas : ce seront de nouveaux mots à rajouter à votre vocabulaire. C’est vrai, on lit plus lentement en VO, au début, mais c’est surtout une question d’habitude. Et puis, il y a toutes les bonnes raisons qui ne peuvent que vous inciter à vous lancer :

 

Lire avant tout le monde…

Beaucoup ont commencé (et se sont parfois arrêté là) à lire en anglais avec la série Harry Potter. Après avoir attendu un an la sortie d’un ouvrage, devoir attendre plusieurs mois de plus que la traduction paraisse est frustrant. Lire en VO, c’est lire les sorties toutes fraîches et frimer en soirée parce qu’on sait déjà comment se termine une série. Et puis, plus vite on lit un livre, moins on a de chances de se faire spoiler. Pensez-y, le prochain Game of Thrones finira bien par sortir un jour…

 

… et lire ce qui n’existe pas en français

Il y a des livres qui ne sont jamais sortis en version française. Ils sortiront peut-être un jour… ou pas. Mais vous, vous pouvez le lire en version originale, et être envié de tous.

 

Profiter du style de l’auteur, et pas de son traducteur

“Traduttore, traditore”. Que l’on… traduit par “traduire, c’est trahir”. La traduction est un exercice difficile, et parfois une œuvre traduite perd un peu de son sel. C’est la même chose avec un film ou une série : le doublage a beau être bon, profiter de la voix originale des acteurs reste un plus non négligeable. Pour bénéficier du véritable style de l’auteur, rien de mieux que de le lire dans le texte. Vous découvrirez la beauté et le charme d’une autre langue que la vôtre.

 

Pour améliorer son niveau (of course)

Une fois les bases bien acquises, comment continuer à progresser dans l’apprentissage d’une langue ? En lisant en VO, pardi ! Expressions, tournures de phrases, vocabulaire… Accompagnée par de l’écoute (les films et les séries, on y revient, mais aussi la radio ou même les livres audios !), la lecture en VO permet d’améliorer son niveau… et de ne pas le laisser rouiller.

 

Par où commencer

 

Harrap’s Yes you can

Parfait quand on veut se lancer dans le grand bain de la VO… mais avec une petite bouée de sécurité. Les + -le vocabulaire difficile dans la marge. Plus besoin de dico ! -les niveaux de difficultés. Vous savez dans quoi vous vous embarquez.

 

Pourquoi pas du bilingue

Mais attention à ne pas lire que la page en français ! Les + : 

  • si on n’a rien compris à la dernière phrase ou au dernier paragraphe,
  • pas besoin de tout recopier sur internet… -russe, portugais, arabe : plus de langues disponibles !

Un livre déjà lu en français, ou dont l’adaptation a déjà été vue

Quand on connaît déjà l’histoire, c’est plus simple. Les + – on ne s’inquiète pas quand on ne comprend pas… puisqu’on sait déjà dans quelle direction vont aller les choses -vous n’êtes pas limité par les catalogues des collections.

 

Dos & Don’ts

Lire avec un dictionnaire

Oui mais… ne vous jetez pas dessus à chaque mot inconnu. Si vous hachez trop votre lecture, non seulement vous risquez de ne pas l’apprécier plus que ça, mais en plus vous risquez même de ne pas comprendre grand-chose. Ce n’est pas grave de ne pas comprendre chaque mot – c’est même plutôt normal, vous vous rappelez quand je vous disais que lire en VO allait améliorer votre vocabulaire ?

Quand vous vous retrouvez face à un mot inconnu, essayez plutôt de déduire son sens du contexte. S’il y a trop de mots que vous ne comprenez pas dans la phrase, vous pouvez sortir votre dico.

 

Se lancer avec Shakespeare

Commencer à lire dans la langue de Shakespeare avec Shakespeare lui-même, ce n’est pas forcément la meilleure des idées, sauf si vous avez vraiment un très bon niveau. Shakespeare écrit à peu près à la même époque que Rabelais, à quelques décennies près. Si vous avez déjà essayé de lire du Rabelais dans le texte, dans un français non modernisé, vous comprendrez pourquoi il faut être sacrément téméraire pour débuter la lecture en VO avec Shakespeare.

 

Rajeunir le temps d’une lecture / Retrouver ses amours de jeunesse

Pour débuter, vous pourriez vous sentir plus à l’aise avec un livre jeunesse : ils sont plus courts, ont un vocabulaire plus accessible. Il ne reste plus qu’à trouver une histoire qui saura vous accrocher. Le must : les classiques de la littérature jeunesse, pour allier culture et accessibilité. Jetez-vous sur Little Women, Anne of Green Gables, Little Princess, The Wind in the Willows

 

Avoir les yeux plus gros que le ventre

Pour éviter de vous décourager, choisir un petit roman ou un recueil de nouvelles est une très bonne option. Ou pourquoi pas une pièce de théâtre – mais rappelez-vous, Shakespeare…  On ne vous conseille pas pour une première expérience -, voire un recueil de poésie – là, c’est sûr, vous ne comprendrez pas tout, mais pour de la poésie, c’est presque normal, non ?

The importance of being Ernest, Oscar Wilde

No matter the wreckage, sarah Kay

Milk and honey, Rupi kaur

Sherlock Holmes – The final problem , The return of Sherlok Holmes, Conan Doyle 

The Penguin Book of Modern British Short Stories

The relive box and other stories, T.C. Boyle

Selected Tales , Edgar Allan Poe

 

Se laisser emporter par les images

Si un roman est trop intimidant, pourquoi ne pas tenter un comics ? En vous faisant guider par les images, décrypter le sens de l’histoire peut être plus facile. Et rassurez-vous, si vous n’aimez pas les super-héros, il y en a pour tous les goûts dans la bande dessinée américaine ! Vous pouvez aussi retrouver les aventures de Topolino, alias Mickey, en italien, sans oublier les classiques comme Astérix – certes avec Astérix ce ne sera plus de la VO, mais ça peut être un moyen de vous mettre le pied à l’étrier -, qui existent dans plein de langues différentes.

 

Et pour tout savoir sur comment débuter les comics, rendez-vous ici dans quelques semaines.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.