Nobelle – Sophie Fontanel

nobelle-sophie-fontanelSaint-Paul de Vence, été 1972. Invitées par un grand éditeur parisien, ami de son père, Annette et sa famille découvrent le havre de beauté et de calme qu’est encore ce village où artistes, écrivains et intellectuels se retrouvent en « toute simplicité ». Annette y rencontre Magnus, le fils de l’éditeur, du même âge qu’elle, qui la subjugue immédiatement. Très vite, les deux enfants de dix ans deviennent inséparables, leur complicité se consolidant jour après jour dans la jouissance totale de leur liberté. Des vacances idylliques entre (petites) transgressions, pignons de pin et piscine sous l’écrasant soleil provençal, un été paradisiaque un peu en marge des adultes dont l’aura intellectuelle pèse sur les enfants beaucoup plus qu’ils ne peuvent l’imaginer. Annette s’est découvert un goût pour l’écriture que sa famille encourage tendrement alors que Magnus se désespère secrètement de ne pas répondre aux attentes de son père, lequel méprise ouvertement le talent de la fillette.


Quelques décennies plus tard Annette, qui reçoit le Prix Nobel de littérature, se souvient et raconte…


Une belle et touchante histoire sur le premier amour de deux enfants choyés, heureux, beaux et intelligents qui vont découvrir combien la trahison est toujours sournoise et ses conséquences malheureuses.
Un beau roman qui rend si bien grâce au vent de liberté qui soufflait pendant les vacances en ces années 1970, une époque où le souvenir de la très jeune Minou Drouet  à qui le livre est dédié, semait encore la discorde dans les milieux littéraires.


Un joli texte tout en finesse qui rend aussi un subtil hommage à un grand écrivain ( à moins que ce ne soit aux vieux écrivains célèbres et usés ?) dont l’ombre tutélaire veille discrètement sur ces enfants et dans lequel j’ai cru reconnaître Joseph Kessel. Mais qui sait, avec les fantômes…

 

L’auteure : Romancière, journaliste, Sophie Fontanel a écrit durant quinze ans pour le magazine ELLE avant d’y diriger la mode pendant un an. Elle tient aujourd’hui une chronique sur la mode dans L’Obs et sur France Inter. Publiés aux Éditions Robert Laffont, traduits en plus de dix langues, ses romans précédents, Grandir (2010), L’Envie (2011), La Vocation (2016), et Une apparition (2017) ont connu un grand succès public et critique.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.