Macbeth – Jo Nesbø

jo-nesbo-macbeth-gallimard-librairie-le-faillerJo Nesbø est un auteur norvégien de polars que l’on ne présente plus. Il est l’auteur de la série des Harry Hole (enquêteur attachant traînant de lourdes casseroles) qui a remporté un vif succès à travers le monde.

Une réécriture de  la pièce de Shakespeare

Son dernier ouvrage, un défi littéraire, est une réécriture de la pièce éponyme de Shakespeare.

En Écosse, à Capitol, une ville industrielle minée par un chômage massif après la fermeture d’une grande entreprise et rongée également par la drogue et la criminalité, Macbeth fait partie de la Garde, une unité d’intervention qui travaille aux côtés de la Police. Les forces de l’ordre ont fort à faire dans cette ville sclérosée.

Dans une ambiance pluvieuse, ternie par la présence de trop nombreux camés errant tels des zombies, quelques personnes semblent tirer les ficelles et régner sur ces pauvres hères. D’un côté, il y a le gang des Bikers, les NORSE RIDERS qui s’occupent de livrer de la drogue et prennent une bonne commission au passage sans état d’âme naturellement. De l’autre côté, presque doté du don d’invisibilité, sévit un personnage redoutable, Hécate, dans l’ombre des quartiers malfamés qui ne se montre jamais à découvert mais est très puissant, malfaisant et entouré d’agents serviles à souhait.

Comme autre échappatoire, en plus de la drogue et de l’alcool, il y a les jeux d’argent. Deux casinos dans la ville ayant deux styles divergents tentent d’asseoir leur monopole sur la ville. Et dans le plus bourgeois, le plus raffiné, il y a Lady Macbeth. La fameuse. La raffinée. La séduisante, flamboyante, impressionnante Lady, propriétaire de ce casino de luxe. Fuyant, comme son mari, un passé trop lourd et lancinant, elle cherche à tout prix une ascension sociale fulgurante.

Un jeu d’échec complexe

Après un incipit des plus musclés dans lequel se déroule une scène d’action déterminante dévoilant un jeu d’échec complexe, les véritables natures se révèlent. L’agent de police Duff poussé par un excès de zèle cherche à arrêter seul (pour ainsi dire) les Norse Riders afin de grimper les échelons de la Police. Il a malheureusement présumé des forces de son intervention.

Macbeth se tient dans l’ombre, prêt à intervenir ce qu’il ne se prive pas de faire quand l’occasion se présente. Il mène alors une action dangereuse qui, elle, sera couronnée de succès. L’égoïsme de Duff est pointé alors que Macbeth est accueilli comme un héros. Ce n’est que le premier pas pour cet homme dont le passé en internat a laissé de profondes séquelles et qui poussé par l’ambition dévorante de sa compagne sera incapable de s’arrêter.

C’est bien évidemment Lady qui lui souffle l’idée qu’il pourrait devenir préfet. Pour cela, une seule chose à faire : assassiner l’actuel préfet, Duncan, et prendre par la suite sa place. Simple en fin de compte. Afin d’échapper à toute occasion, Lady Macbeth a fomenté un plan sans faille.

Pour Macbeth, aucun retour en arrière ne sera désormais possible. Ils iront, lui et Lady, jusqu’au bout d’une quête acharnée, pris dans une spirale de soif meurtrière. Macbeth, faible par nature, sera hanté par les fantômes de ses victimes qu’il n’aura de cesse de chasser par l’usage de drogues.

Un roman dans lequel rien n’est laissé au hasard

Voici une réécriture contemporaine et tout à fait étonnante de l’œuvre shakespearienne. Une écriture (et la traduction par Céline Romand-Monnier) impeccable, un vrai souffle narratif, un cadre parfait, des personnages puissants, charismatiques et une enquête riche font de ce roman un véritable régal. Rien n’est laissé au hasard. La construction est tout simplement parfaite, le dernier chapitre comme un écho du premier. On en ressort presque étourdi…

 Du très grand Nesbø !

 

L’auteur Jo Nesbø est un écrivain et scénariste norvégien, auteur de roman policier et de littérature d’enfance et de jeunesse. Il est propulsé sur la scène littéraire en 1997 avec son premier titre L’homme chauve-souris qui reçoit en 1998 le prix du meilleur roman policier nordique (Source Babelio).

Macbeth, Jo Nesbø (traduit du Norvégien par Celine Romand-monnier) , Série noire, Gallimard

 

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.