L’infini dans un roseau, l’invention des livres dans l’antiquité – Irène Vallejo

l'infini dans un roseau

Parfois un essai vous emporte au loin, sans que vous ne fassiez d’effort, à aucun moment, pour larguer les amarres. Le pouvoir d’évocation de ce livre est immense, le plaisir de lecture intense, malgré un propos souvent très dense. Et de quoi s’agit-il exactement ?

De livres… De l’histoire de cet objet unique, magique entre tous et de son apparition dans l’antiquité, de sa conservation miraculeuse et des trésors disparus, des merveilles que le temps a épargnées, du ravissement qui nous saisit parfois par-delà les siècles, à la lecture d’une histoire vieille de 25 siècles.

Comme Quattrocento de Greenblatt il y a quelques années ou les essais d’Umberto Eco, ce livre fera date.

José

L’autrice : Née à Saragosse en 1979, Irene Vallejo a étudié la philologie classique et obtenu un Doctorat européen des universités de Saragosse et de Florence. Elle a publié plusieurs romans, essais, livres pour enfants, ainsi que des articles dans différents journaux (El PaísMilenio). Pour L’Infini dans un roseau, elle a remporté de nombreux prix prestigieux comme le Premio Nacional de Ensayo 2020 (« Prix national de l’essai ») et le Prix espagnol de l’Association des Libraires.

L’infini dans un roseau, l’invention des livres dans l’antiquité, Irène Vallejo (traduction Anne Plantagenet), Les belles lettres

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler
Pour faire connaissance avec Irene Vallejo :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.