L’étoile du Nord, John D.B

l-etoile-du-nord-d-b-john-les-arenes-librairie-le-faillerDans cette jeune collection « Equinox » dont le tout premier titre Racket de Dominique Manotti était sorti en Mars 2018, les Arènes nous offrent là un excellent premier roman qui nous plonge en Corée du Nord.
D.B. John vit aujourd’hui à Londres, il est né dans les Pays de Galles, a voyagé en Corée du Nord il y a quelques années lui inspirant par la suite l’écriture de ce roman.

Au cœur d’une paix des plus fragile, nous suivons la trajectoire complexe de trois personnages liés à la Corée du Nord.

Trois personnages liés la Corée du Nord

Jenna vit à Washington. Professeure d’université, métisse, athlétique, très douée, la jeune femme n’est jamais parvenue à faire son deuil de sa sœur jumelle brutalement disparue douze ans plus tôt tandis qu’elle partageait une soirée romantique avec son petit-ami sur une île de Corée du Sud.
Les corps des deux jeunes gens n’ont jamais été repêchés. L’enquête, après avoir déterminé qu’il n’y avait eu aucun bateau à quitter l’île, a conclu à une noyade dans de forts courants qui auraient emporté les corps.
La famille de la jeune fille pulvérisée par ce drame la croit morte. Même Jenna a fini par s’en convaincre ou presque… Mais un jour, elle entend parler à la télévision d’une mère suisse dont le fils adolescent aurait été kidnappé des années plus tôt et emmené en Corée du Nord dans un… Sous-marin. Après avoir rencontré cette femme, Jenna est approchée par la CIA qui souhaite la recruter dans leur programme de formation pour en faire une agent. Jenna commence par refuser avant de se dire que c’est peut-être le seul moyen pour elle de retrouver la piste de sa sœur. 

En parallèle, nous suivons un Coréen, le jeune colonel Cho qui, après la destitution de son supérieur hiérarchique est choisi pour effectuer une mission diplomatique dans le pays ennemi : les Etats-Unis, cette contrée de « dégénérés » à qui il convient quand même d’essayer d’extorquer de l’argent pour le Parti. Cho est patriotique. La pression de sa mission qui lui tient à cœur est immense et il espère être à la hauteur.
Quand il arrive à New York, ce n’est pas tout à fait ce à quoi il s’attendait. En rentrant dans son pays, il est accueilli en héros mais il pressent une sombre menace pour lui et sa famille. Que faire dans un pays où le patriotisme et l’obéissance sont, dans leur paroxysme et leur extrémisme, érigés tel un culte et où la surveillance est totale ? Où l’on martèle que rien n’échappe au Leader suprême qui a droit de vie et de mort sur quiconque sans justification aucune ?

Le dernier protagoniste important est Mme Moon, une vieille femme travaillant dans les champs, sans histoire jusqu’au jour où, par les airs, transite un drôle de ballon transportant des denrées interdites de Corée du Sud dont une boîte de cookies valant de l’or. Ces friandises équivalent en effet à deux mois du salaire de son mari. Elle devrait bien entendu rendre le paquet aux autorités, mais elle décide de le garder, le cacher et le revendre sur le marché noir où une nouvelle carrière emplie de dangers et de découvertes s’ouvre tout à coup à elle.

À la croisée du roman d’espionnage et du thriller géopolitique

Quel incroyable roman d’espionnage doublé d’un thriller géopolitique nous offrant une formidable immersion en Corée du Nord ! Ce voyage dépasse l’entendement à bien des reprises quand bien même nous savons ce qu’il en est. Très documenté, D.B. John nous propose un mini-dossier qu’il ne faut lire qu’à la fin revenant sur certains points historiques.
Avec un sens du rythme, le romancier dresse le portrait de trois protagonistes que nous n’avons aucune envie de quitter à la fin, le tout servi par une écriture très agréable et une belle traduction.

Voici un formidable roman que je ne saurais que vous recommander chaudement !

L’auteur : John D.B est né au pays de Galles. Il déménage à Berlin en 2009 pour écrire son premier roman, Flight to Berlin. En 2012, un voyage en Corée du Nord lui inspire l’intrigue de L’Étoile du Nord. Il vit désormais à Londres.

Le traducteur : Antoine Chainas est auteur de romans policiers notamment L’empire des chimères aux éditions Gallimard

L’étoile du Nord, John D.B.  (traduit de l’anglais pas Antoine Chainas), Les Arènes

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.