Les garçons de l’été

Le poche qu’on aime en Mai

« J’ai su. J’ai su dès la naissance de Thadée que j’étais sauvée et que le nourrisson que je serrais contre mon sein était d’une race supérieure. Ne m’avait-il pas, tout juste expulsé de mes entrailles et vaguement débarrassée de son méconium, scrutée d’un œil étonnamment clair et sagace ? Et Zachée, un an plus tard, ne s’était-il pas avéré plus grand et plus gros que la moyenne des nouveau-nés ? À tel point que mon obstétricien, qui était aussi un ami de Jérôme, avait salué sa naissance par un « Bigre ! » enthousiaste et perplexe. »

 

Mylène vit avec Jérôme, avec qui elle a eu trois enfants : Thadée, Zachée et Ysé. Ses aînés, deux garçons, sont maintenant de jeunes adultes. Brillants, athlétiques et d’une grande beauté, ils ont toujours suscité l’admiration autour d’eux, particulièrement dans le milieu du surf, qu’ils pratiquent quotidiennement. Leur mère est folle d’eux, particulièrement de Thadée. Aussi, lorsque celui-ci, parti surfer à la Réunion, perd sa jambe, c’est tout le noyau familial qui éclate. Peu à peu, les masques tombent et le vrai visage de Thadée se révèle…

 

Rebecca Lighieri livre un roman stupéfiant, véritable thriller psychologique qui nous plonge dans l’histoire d’une famille bourgeoise bien sous tous rapports qui voit son édifice s’écrouler à la suite d’un accident. Ce sont ainsi tous ses travers qui font surface : jalousie, mensonges et manipulation. La force du récit tient en partie de la narration alternée : chaque chapitre est écrit du point de vue d’un personnage différent. Mylène en bourgeoise insupportable, Thadée en garçon suffisant, Zachée qui croque la vie à pleines dents… Une construction fascinante qui nous plonge progressivement au cœur de l’intrigue, faisant de ce texte un page-turner obsédant. À ne pas manquer cet été !

Les garçons de l’été, Rebecca Lighieri, Folio

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler

 

Le poche du fond des rayons

«Il a quelque chose en tête, il va peut-être me demander de devenir un de ses livreurs. Bon Dieu, je pourrais faire ça. Déposer de la coke et de l’herbe à la porte des gens. Il me laissera peut-être conduire un de ses 4×4. Je pourrais me balader en ville, écouter des CD et apporter aux clients leur drogue quotidienne, qu’ils échangeraient contre leurs allocations chômage. Ça ne me pose aucun problème. Que je dise oui ou non, quelqu’un le fera. Mon refus au nom de la morale ne mettra pas fin tout d’un coup au problème de la drogue dans cette ville détruite. […]

– Jake, je veux que tu tues ma femme. »

Jake a perdu son travail à la suite de la fermeture de l’usine locale. Sa petite amie est partie avec un vendeur de voitures et on lui a coupé sa télé. Bientôt, il ne touchera plus le chômage. Son bookmaker lui propose alors un petit boulot : tuer sa femme. Après réflexion avec sa conscience, il se dit qu’il n’a, après tout, pas grand-chose à perdre et accepte la proposition en échange d’argent et de la suppression de ses dettes de jeu. Rapidement, il s’aperçoit qu’assassiner des gens est finalement un bon moyen de régler ses problèmes. Enfin, jusqu’à un certain point…

Un livre qui ne paye pas de mine, et pourtant… on suit avec bonheur les tribulations de ce quadragénaire qui s’enlise dans une joyeuse illégalité. Aussi grinçant que réjouissant, ce roman décalé à l’humour cynique est un régal !

Un petit boulot, Iain Levison, Piccolo Liana Levi

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.