le Japon

 

Le Japon est un pays mystique autant que technologique. Un pays étonnant s’il en est, et aucun moment n’est plus propice que le mois de mars pour s’en apercevoir. Participer au rituel annuel du Hanani, c’est-à-dire de la floraison des cerisiers, c’est être témoin d’une tradition centenaire et extrêmement populaire, période courte et marquante de réjouissance et de renouveau. Jamais le Japon ne vous semblera si magique.

 

Polar :

Treize marches, Kazuaki Takano, (éditions 10/18)

Avec ce très bon roman policier, vous plongerez dans les arcanes du système judiciaire japonais contemporain.

Détaillé, instructif, passionnant, ce livre basé sur une idée originale ne vous laissera pas indifférent jusqu’à une issue des plus déstabilisante.

 

Guide :

Guides bleus Japon, Hachette, 27.9€

S’il ne vous fallait qu’un guide pour le Japon, choisissez celui-là : ce guide est à la fois pratique et complet. Vous y trouverez évidemment les informations techniques utiles à tout voyage, mais aussi des clefs de compréhension de l’horizon culturel et historique de ce pays, des cartes et plans et évidemment le meilleur des visites à faire par régions. En somme un guide clair et limpide, riche d’informations, facile d’utilisation et qui donne envie de tout visiter.

Portraits de Tokyo, Johann Fleuri, Hikari édition, 18.9€

Difficile, en vous présentant des guides sur le Japon, de ne pas en parler de ce guide atypique, même s’il n’est que sur Tokyo… Ce livre croise et recroise des portraits d’habitants et d’expatriés à Tokyo, des gens de multiples horizons (un auteur sur les yakuzas, un boulanger, la créatrice d’une association pour le droit des femmes…), qui nous parlent de leur pays riche de toutes ses contradictions et nous donne chacun leurs adresses favorites.

Un excellent livre en amont d’un voyage au Japon, que vous garderez finalement dans votre valise !

 

Poche :

Monsieur Origami, Jean-Marc Céci, Folio, 7,25€

Suite à un amour malheureux, Maître Kurogiku, japonais, quitte tout pour vivre en ermite en Italie. Il y cultive du « kozo » (mûrier) pour fabriquer du « washi » (papier) dont il fait des origamis. Quand arrive un jeune homme qui a pour projet de construire une montre, leur vision du monde s’affronte.

Un très beau premier roman, tout en sensibilité et sobriété, à la japonaise.

 

Manga :

La cantine de minuit, Yaro Abe, Lézard Noir, 18€

A la Cantine de Minuit, ce petit restaurant de nuit de la banlieue de Tokyo, en plus de plats savoureux vous trouverez des tas de gens, de  ceux qui mangent entre minuit et 7h du matin. Des gueules cassés, des Yakuzas, des amoureuses, des hôtesses, des crânes d’œufs…

Ce manga savoureux offre une belle galerie de portraits d’hommes et de femmes du Japon moderne, et comment mieux comprendre un pays qu’en partageant un repas avec ses habitants ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *