L’amour au temps du Corona – Bénédicte

Et si nous quittions en douceur et avec poésie cette période de confinement en jouant avec Bénédicte que vous connaissez bien.  Bénédicte vous propose un superbe texte dans lequel se cachent de nombreux titres de livres. Saurez-vous tous les retrouver ?

béné - l'amour au temps du corona
 

Longtemps je me suis couchée de bonne heure…

Mais en ces temps sauvages, entre le bruit et la fureur qui feraient trembler le meilleur des mondes, je retarde parfois mon voyage au bout de la nuit.

Je songe alors au silence de la mer, à l’odeur de la pluie avant qu’elle tombe, à l’été qui vient.

Ou bien encore, si les pensées me fuient, je vous écris dans le noir.

Car s’il est une chose qui peut nous permettre de continuer, ce sont les mots.

Si parfois une journée ressemble à cent ans de solitude, il est doux de savoir que quelque part, peut-être là où chantent les écrevisses, existe une chambre à soi, où s’écoule tranquillement l’écume des jours.

Si parfois il me semble  que nous vivons seulement nos vies minuscules, croyez-moi, que le vaste monde poursuive sa course folle, moi, je ne veux pas d’autres vies que la mienne.

Alors, mes amis, à cela levons nos verres, buvons ensemble le vin de la jeunesse (en respectant une distance de sécurité sanitaire d’au moins un mètre les uns entre les autres), savourons ce festin nu qui, bientôt, nous réunira.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.