La fabrique de la terreur – Frédéric Paulin

la-fabrique-de-la-terreur-frederic-paulin

Voici la conclusion tant attendue d’une captivante trilogie à la hauteur des précédents tomes.

Comment parler du terrorisme sans proposer un écrit lénifiant, obscur ou terriblement manichéen ?

Frédéric Paulin, avec bravoure, s’est emparé de ce sujet difficile et fascinant pour soulever les questions qui nous taraudent : quels sont les points de départ de ce monde chaotique et terrifiant auquel nous sommes régulièrement confrontés ? Comment et par quels chemins de traverse en sommes-nous arrivés là ? Y’a-t-il des responsables autres que ceux pointés du doigt ? Cela peut-il profiter à d’autres ? Quelles visions du monde opposées sont au cœur des différents attentats ?

Après notamment l’Algérie des années 80, la guerre de l’ex-Yougoslavie et les ch’tis d’Allah, la préparation des attentats du 11 Septembre qu’exploraient entre autres choses les deux premiers volets, La fabrique de la terreur nous plonge de nouveau dans le soulèvement du printemps arabe et au cœur de la stupeur post 7 Janvier 2015 en France.

Pour écrire sur un sujet si délicat, une trilogie géopolitique passionnante de bout en bout avec de multiples ramifications entre chaque tome, des personnages complexes et incarnés que nous voyons évoluer, douter, s’interroger, parfois déchirés dans leurs convictions, Frédéric Paulin, auteur rennais, a un talent de romancier indéniable en plus d’être très exigeant dans son travail de recherche.

La fabrique de la terreur nous met face à nos interrogations, nos peurs et nos colères tout en nous obligeant à réviser à chaque fois notre vision établie des choses. Impossible de ne pas être secoué par cette lecture qui frôle la catharsis en un sens.

Tout simplement, un grand roman.

L’auteur : Frédéric Paulin écrit des romans noirs depuis presque dix ans. Il utilise la récente Histoire comme une matière première dont le travail peut faire surgir des vérités parfois cachées ou falsifiées par le discours officiel. Ses héros sont bien souvent plus corrompus ou faillibles que les mauvais garçons qu’ils sont censés neutraliser, mais ils ne sont que les témoins d’un monde où les frontières ne seront jamais plus parfaitement lisibles. Il est lauréat des prix Quai du polar 2019 et  des prix de Beaune et du prix de Metz pour son roman La guerre est une ruse, Les prémices de la chute est le second roman de la trilogie. Il a notamment écrit Le monde est notre patrie (Goater, 2016), La peste soit des mangeurs de viande (La Manufacture de livre, 2017) et Les Cancrelats à coups de machette (Goater, 2018).

La fabrique de la terreur, Frédéric Paulin, Agullo noir, Agullo

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.