Juste parmi les hommes – François Dupaquier

 

Juste parmi les hommes

François Dupaquier signe ici son premier roman. Spécialiste des terrains de conflit, il est intervenu dès le début de la révolution syrienne comme analyste du conflit et de ses conséquences humanitaires sur la population.

Il travaille également dans l’audiovisuel comme producteur et auteur.

 

2018, dans la banlieue de Washington

Nous découvrons Ali qui travaille comme ouvrier de nuit dans le bâtiment. Il a quitté sa Syrie natale. Il s’apprête à rejoindre son ami qui est comme un frère pour lui depuis bien longtemps, Miran. Ce dernier travaille dans les grandes plaines du Kansas dans une ferme, en fait une industrie agroalimentaire où il semblerait que Miran ait fait une drôle de découverte. Alertant son ami, Miran lui explique qu’il s’est aperçu que du blé malade était mélangé à du blé sain pour le transformer en farine à destination de l’aide humanitaire… Mais ce n’est pas tout, il a découvert autre chose. Pire encore ?

Ali parvient à se faire embaucher dans l’entreprise, mais à peine a-t-il commencé que son ami est victime d’une tragédie : il meurt dans un silo. Les responsables avancent qu’il s’est trompé de silo, ne parlant pas bien anglais, mais Ali n’est pas dupe : c’est un meurtre déguisé en accident parce que Miran avait fourré son nez là où il n’aurait pas dû.

Ali, dont on découvre peu à peu le passé tragique, veut creuser la piste, mais très vite il est la cible d’une attaque mise en place par des professionnels. Tandis qu’il rencontre une jeune journaliste française, Zoé, afin d’en apprendre un peu plus sur l’humanitaire, les deux jeunes gens en plein restaurant, sont les proies d’une fausse attaque kamikaze orchestrée pour les abattre eux sans que cela passe pour une exécution ciblée. Leurs ennemis sont bien décidés à les éliminer, ils sont organisés, ont de gros moyens et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce ne sont pas des plaisantins. Ali et Zoé entament ainsi un long périple semé d’embuscades et de quelques rencontres décisives au cœur d’une traque sans pitié.

Cette partie roman d’espionnage alterne avec une autre tout aussi passionnante où l’on découvre le conflit syrien à travers le prisme d’Ali. Les souvenirs heureux de son enfance avec son frère et ses parents sont ternis par le début de la guerre.

 

Début 2011 à Damas

La révolte gronde et Elias, le frère d’Ali, est arrêté avec d’autres jeunes pour avoir écrit comme une insulte à Bachar el-Assad « Ton tour viendra, Docteur ! ».

La famille d’Ali entre en résistance, mais la révolte du peuple est sévèrement réprimée. Les parents d’Ali sont arrêtés et ce dernier va vite s’imposer comme un symbole de la lutte contre un gouvernement inique aux côtés de Syriens pacifiques voulant défendre un pays qu’ils aiment.

Juste parmi les hommes est un premier roman épatant. Captivant dès les premiers chapitres et jusqu’à la dernière ligne, les personnages sont dotés d’une rare humanité. La narration sur les deux fronts est solide, étayée par les connaissances et les recherches de l’auteur. Nous découvrons le conflit syrien sous un autre angle avec une finesse d’analyse pertinente.

Le tandem Ali-Zoé nous emporte dans des mésaventures musclées au cœur d’une histoire entre polar, thriller géopolitique et roman d’espionnage.

La plume tantôt délicate tantôt aiguisée de Dupaquier nous plonge dans un pays dévasté, dans un combat pour la liberté.

Ali, sur tous les fronts, puise une force insoupçonnée pour se battre encore contre un scandale humanitaire absolument écœurant tel un triste reflet de notre société.

Ce beau roman garde une lueur d’espoir grâce à ces quelques personnages de fiction peut-être inspirés de la réalité.

L’auteur : François Dupaquier un spécialiste des terrains de conflit et de la réponse humanitaire. Il a ainsi travaillé en Afghanistan, en Syrie, en Irak, en République Démocratique du Congo, en Géorgie, au Sahel ou en Afrique centrale. Il s’est engagé au Moyen Orient dès le début de la révolution syrienne et intervient comme analyste du conflit et de ses conséquences humanitaires sur les populations. Depuis plus de dix ans, il développe également des projets audiovisuels en tant que producteur et auteur. Juste parmi les hommes est son premier roman.

Juste parmi les hommes, François Dupaquier, Fayard

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.