Je te protégerai

je-te-protegerai-peter-may-rouergue-noirNiamh Mcfarlane et son mari Ruairidh sont à Paris pour un petit séjour. C’est bientôt leur anniversaire de mariage mais Niamh ne se sent pas très bien. Elle est persuadée que son ami la trompe. Elle a même reçu un mail en ce sens d’un anonyme « un ami sincère » :

« Votre mari a une liaison avec Irina Vetrov. Demandez-lui. »

Alors au cœur de ce séjour romantique, Niamh décide de confronter son mari en lui disant qu’elle est au courant de la liaison avec la jeune femme russe, créatrice de mode. Son mari nie. Le ton monte et il quitte la chambre d’hôtel pour se rendre au bar situé au-dessous. Elle aperçoit Irina approcher son mari et les voit partir tous les deux. N’y tenant plus, elle descend dans la rue, les voit monter dans une voiture avant que celle-ci explose sous ses yeux.

La voiture était piégée dans le but d’assassiner ses occupants, conclue la police. Ou en tout cas l’un d’entre eux. Niamh, sous le choc, est convoquée par la police française en même temps que le frère russe d’Irina. Les époux respectifs sont les premiers suspectés. Le frère d’Irina indique que son beau-frère, un homme jaloux et violent, aurait très bien pu fomenter un tel forfait. Les enquêteurs interrogent Niamh, lui confisquant son portable le temps de vérifier le mail qu’elle a mentionné avant de la laisser repartir au petit matin. La jeune femme désorientée va pouvoir repartir un peu plus tard sur son île natale au large des Hébrides avec la dépouille de son mari.

Sur l’île de Lewis dans la petite ville de Balanish, Niamh revoit les siens : sa famille, celle de son mari ainsi que l’entreprise qu’ils ont créée tous les deux dans le textile « Ranish tweed » et qu’ils sont parvenus à faire fructifier.

Les retrouvailles sont tout de même assez froides : avec sa famille d’une part et plus encore avec sa belle-famille. Elle est soutenue par une amie d’enfance (malgré son envie de se retrouver seule) : Seonag avec qui comme nous l’apprendrons au fur et à mesure, elle a vécu bien des aventures et traversé des moments joyeux mais aussi dramatiques.

Niamh ne cesse de s’interroger sur la mort de son mari, sa possible trahison et elle repense également à leurs débuts. Ils se connaissent depuis l’enfance et leur histoire est aussi belle qu’incroyable.

Tandis que l’enterrement se prépare sur l’île, en France, l’enquête piétine et l’inspecteur en chef décide d’envoyer une recrue : la seule à maîtriser l’anglais, Sylvie, dont la situation personnelle n’est pas reluisante. Divorcée, elle a obtenu la garde de ses jumelles mais son ex-mari est excédé par les nombreux services qu’elle lui réclame lorsque les urgences au travail se multiplient. Une fois de plus, elle a l’impression de négliger les siens pour se rendre en Ecosse et observer des funérailles parmi lesquelles se dissimulera peut-être l’assassin.

Peter May, conteur habile, guide hors pair pour les îles écossaises, nous convie à une nouvelle escale bienvenue sur fonds de mystère meurtrier, de romance, d’histoire familiale et d’entreprise textile prospère. Un voyage dans le temps au cœur de paysages à couper le souffle et de personnages incarnés. Difficile de résister à l’envie d’aller faire un tour sur les Hébrides en refermant le nouveau Peter May !

 

L’auteur : Né en 1951 à Glasgow, Peter May a été journaliste, puis brillant et prolifique scénariste de la télévision écossaise. Il vit depuis une dizaine d’années dans le Lot où il se consacre à l’écriture. Sa trilogie écossaise L’Île des chasseurs d’oiseaux, L’Homme de Lewis et Le Braconnier du lac perdu –, initialement publiée en français par les Éditions du Rouergue, a conquis le monde entier.

 

Je te protégerai, Peter May, collection Rouergue noir, Éditions du Rouergue

 

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler

Anne-Sophie



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.