Histoire du fils – Marie-Hélène Lafon

histoire du fils - marie helene lafon

Marie-Hélène Lafon a l’obstination de celle qui a dû apprendre très tôt à tracer un sillon droit et profond, faisant fi de tous les aléas. Se colleter avec la langue et les mots, les malaxer, leur rendre leurs forces et leurs pouvoirs est un des défis que l’auteure s’impose (Cf  l’incipit du roman). Le résultat est toujours une réussite, une évidence pour le lecteur qui ne soupçonne pas la maturation du sujet et de sa mise en forme avant le travail d’écriture. Le rythme et la construction de  son dernier roman sont encore plus audacieux que les précédents, mais la respiration, l’équilibre et la fluidité du texte sont si maîtrisés que nul ne peut en être déstabilisé. C’est une des forces, et des qualités, de cette auteure exigeante avec elle-même d’être remarquablement accessible à tous, narrant des histoires qui raisonnent en chacun d’entre-nous.

Histoire du fils  est le roman d’un secret porté par trois générations entre 1908 et 1998. Des fermes isolées du Cantal au quatorzième arrondissement parisien, deux mondes se côtoient, se croisent ou semblent s’ignorer, unis par les départs, les abandons, les retrouvailles, les non-dits et les compromis. Une narration sobre, le drame de 1908 qui ouvre le roman n’en prend que plus d’ampleur, des phrases courtes et une émotion sous-jacente accentuent l’intensité du récit. Et tous les lecteurs de vibrer, d’attendre et d’espérer….

 Comme l’auteure est maligne et a beaucoup plus d’humour qu’on ne l’imagine, des clins d’œil savoureux émaillent ce récit limpide et obscur à la construction sinueuse. Si je n’en ai repéré que quatre (que je tairai) je pense qu’il y en a beaucoup plus….

Un grand roman, bref et intense. Un roman qui va à l’essentiel et qui mériterait à son auteure de recevoir enfin  une vraie reconnaissance des médias et des académies littéraires…Les lecteurs, eux, n’ont pas attendu pour apprécier son talent.

Véronique

L’incipit : «  Le langage est notre sol, notre chair. Je me représente toujours le chantier comme un creux, une ouverture du sol, et l’avancée d’un texte, sa progression comme une marche en montagne. »

Valère Novarina  2019

Histoire du fils est en lice pour le prix Renaudot 2020, il fait également partie de la sélection France Inter-Le Point de la rentrée littéraire.

L’auteure : Professeur agrégée de Lettres Classiques, Marie-Hélène Lafon choisit d’enseigner dans un collège situé en Zone d’Éducation Prioritaire. Elle commence à écrire en 1996. Son premier roman, Le Soir du chien, a reçu le prix Renaudot des lycéens. Histoires obtient le Goncourt de la nouvelle en 2016.
Dans ses ouvrages, elle fait parfois référence « aux lectures qui m’ont nourrie, aux auteurs, aux langues surtout, Louis Calaferte, Gustave Flaubert, Jean Genet… ». Tous les romans de Marie-Hélène Lafon sont publiés aux éditions Buchet/Chastel (Source Babelio).

Histoire du fils, Marie-Hélène Lafon, Buchet/Chastel

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.