Héléna – Jérémy Fel

helena-jeremy-fel-rivages-librairie-le-faillerVoici le second roman de l’auteur français.
On a la sensation en lisant ce roman qu’il s’agit d’un auteur américain traduit en français ce qui n’est pas le cas, mais il est vrai que les thèmes, l’inspiration et le décor offrent une immersion implacable dans la culture et l’esprit américains.

Un roman polyphonique… 

Nous sommes plongés au cœur du Kansas durant un chaud été. Ce roman polyphonique dresse le portrait de plusieurs protagonistes aux destins croisés et contrariés durant cet été déterminant.
Chaque chapitre s’attache à un des héros ou anti-héros. Helena prêtant son nom au roman est la grande absente. Qui est-elle ? se demande-t-on.

L’incipit nous met en présence de Tommy : le personnage le plus torturé du roman. Encore que… Nous découvrons son histoire personnelle et familiale petit à petit. Il a un grand frère : Graham et une petite sœur Cindy. Tous les trois sont élevés par une jeune mère : Norma qui n’a plus d’homme dans sa vie depuis le dernier drame. Elle a une relation particulière avec chacun d’entre eux et a l’entêtement farouche.
Tommy est un jeune homme perturbé. On découvre son besoin d’infliger la douleur aux animaux. Ce n’est que dans ces moments-là qu’il se sent vivant. Il vibre au son des chairs qu’il broie. Quelle est son histoire personnelle qui lui a fait emprunter cette trajectoire sinistre ?

Par ailleurs, il se comporte plutôt humainement envers sa famille. Sa mère ferme-t-elle les yeux sciemment pour ne pas déceler de monstre tapi sen son propre fils ?

Son frère aîné Graham semble un jeune homme équilibré, sympathique, il est fou amoureux de sa petite amie Amber avec qui il rêve de s’échapper pour s’offrir de meilleures opportunités.
Quant à la dernière de la fratrie, Cindy, la fillette est modelée par sa mère pour devenir une véritable Miss America.

Par ailleurs, nous avons la jeune Hayley, une adolescente ambitieuse qui se rêve future championne de golf. Elle se prépare à un tournoi qu’elle veut gagner en hommage à sa mère décédée prématurément.
Comme tous les jeunes du coin, il semblerait qu’elle emploie son temps libre durant cet été à des soirées dans lesquelles elle traîne avec sa meilleure amie et où elle flirte avec son petit-ami qu’elle croyait être un parangon de patience jusqu’à une trahison qui lui laisse un amer goût dans la bouche. Avec ses amis riches et désœuvrés, ils boivent des shooters de vodka glacée et sniffent des rails de coke. 

Hayley demeure malgré tout une jeune fille disciplinée, c’est pourquoi elle a décidé d’aller passer une semaine chez sa tante qui est la voisine d’un ancien champion de golf disposant d’un terrain personnel où elle pourra parfaire son entraînement. Dans un geste impulsif de détachement factice, elle jette son portable dans la piscine de sa riche amie et prend la route avec la Chevrolet offerte par son père. Elle se doit d’être prudente car si son père s’est laissé infléchir, il n’avait au départ aucune envie de la voir prendre le volant. 
Malheureusement pour la jeune fille, en pleine route désertique et caniculaire, la voiture tombe en panne. Elle n’a plus de téléphone et la ville est encore loin. C’est Norma, la mère de famille, qui viendra au secours de la jeune femme en lui proposant de la tracter jusque chez le garagiste.
Le contact entre les deux femmes est tout de suite agréable, Hayley va rencontrer ses trois enfants qui lui laissent des impressions différentes. Cindy semble vite l’agacer car elle n’aime pas les enfants, elle trouve Graham très avenant, quant à Tommy il la met d’emblée mal à l’aise.

Une fois sa voiture réparée, elle pourra se rendre chez sa tante. Du moins, c’était le plan initialement prévu…
Le destin de tous ces personnages prend peu à peu une tournure plutôt inattendue avec bon nombre de rebondissements que vous découvrirez avec stupeur et plaisir…
Voilà une belle somme romanesque ! Dans cet endroit d’Amérique prenant des allures de fin du monde où nulle perspective digne de ce nom ne semble émerger, les personnages presque banals se débattent au cœur d’épreuves particulièrement retorses, empêtrés dans leurs histoires individuelles et familiales, aux fantômes souvent cruels.

 

… dont la première partie se lit comme un thriller 

La première partie se lit comme un thriller et la seconde s’inscrirait davantage dans du roman noir. Il peut, à mon sens, plaire aux amateurs de littérature comme aux adeptes des romans policiers.

Une lecture totalement addictive, surprenante, dérangeante parfois, sombre et dotée de personnages inoubliables. L’écriture se déploie majestueuse et l’écrivain aborde de nombreuses thématiques sur la vie, la famille, les destinées individuelles…
Ne passez pas à côté d’Helena !

 

 

L’auteur : Jérémy Fel fut libraire pendant quelques temps, spécialisé dans les littératures de l’imaginaire, avant de décider de se consacrer à l’écriture. C’est après ses études de lettres et de philosophie au Havre, puis quelques scénarios de courts métrages, qu’il s’est orienté vers l’écriture de nouvelles.
Les loups à leur porte (2015), son premier roman, est un grand puzzle feuilletonesque à l’atmosphère énigmatique et troublante (source Babelio)

Héléna, Jérémy Fel, Rivages

 

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.