Assassins ! – Jean-Paul Delfino

AssassinsIl était un peu difficile à Jean-Paul Delfino de nous séduire après son exquis Les pêcheurs d’étoiles  qui narrait les tribulations délirantes de Blaise Cendras et Éric Satie dans Paris. Mais cet auteur sait toujours nous surprendre – ne nous a-t-il pas emmenés au Brésil durant quelques années dans de formidables romans d’aventures ? – et y arrive une fois de plus avec ce texte passionnant sur la mort d’Emile Zola.

Alors, assassinat ou accident ? Depuis 1902 la question fait débat, mais pour Jean-Paul Delfino, il n’y aucun doute possible et on se laisse convaincre, sans doute avec raison. Intoxiqué par les émanations de monoxyde de carbone, Zola comprend qu’il se meurt. Entre deux pertes de connaissance, il se remémore cette vie finalement plutôt réussie. Qui, à Aix en Provence, aurait parié sur le destin de ce petit émigré italien dont on se moquait tant ? Le seul qui lui offrit son amitié était déjà une forte tête, un de ceux à qui « on ne la fait pas », un certain Paul Cézanne…Vint Paris, les amis artistes, les premiers succès et une jolie lingère pas vraiment farouche. Oui, la vie était belle et exaltante. En 1894 éclate l’Affaire Dreyfus, dans une France divisée paraît en 1897 J’accuse , une bombe politique que certains ne lui pardonneront jamais. Jusqu’à l’assassinat ? Zola, en ces dernières heures, en est convaincu. Drumont, Daudet ( Léon, le fils d’Alphonse ) et leur clique d’extrême droite sont prêts à tout. Par un engrenage politique machiavéliquement subtil et feutré est fomentée la mort de ce trublion. Au matin du 29 septembre, Emile Zola n’est plus.

Un roman bref et engagé ( je refuse de croire que ce livre a été écrit «  par hasard » au vu de ce semble revivre notre société. Certains passages sont éloquents et feraient franchement rire s’ils ne faisaient frémir ). Un texte très habilement construit, des dialogues savoureux et des portraits au couteau, ce roman – en plus de tout ce qu’il nous apprend – est vraiment une réussite et je le conseille aussi sans aucune réserve aux adolescents qui découvrent la littérature d’Émile Zola.

Assassins ! Jean-Paul Delfino, Éditions Heloïse d’Ormesson

logo-commander-le-livre-librairie-lefailler



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.