À la campagne, en bord de mer, en ville à la terrasse d’un café, à la montagne… Une sélection de romans à dévorer cet été

photo-sélection-romans-été

L’été est un moment propice pour prendre le temps, du temps pour soi, du temps pour lire. Véronique et Anne-Laure, nos deux libraires du rayon littérature, vous proposent une sélection de livres à dévorer, assis, debout ou allongé ;  à la campagne, en bord de mer, en ville à la terrasse d’un café ou encore à la montagne. Bonne lecture et bel été !

La sélection de Véronique

Quand Loïc arrive dans ce petit village berrichon pour y vider la maison de sa grand-mère Héloïse, il ne sait rien du passé tragique de celle-ci. La découverte d’une très longue correspondance va encourager Loïc à mener l’enquête et tenter de percer le mystère de cette grand-mère quasi-inconnue. 

Un secret de famille remarquablement mené que vous ne pourrez lâcher et qui vous bouleversera. 

Un premier roman vraiment prometteur. 

Les âmes silencieuses, Mélanie Guyard, Le Seuil 

Le-baiser-le-failler

Brancusi ? Camille ignorait totalement son existence jusqu’à ce que son voisin, directeur des cimetières de la ville de Paris, lui en parle. Camille est avocate, solitaire et secrète. Seuls son métier et le tricot occupent sa vie. Brancusi ? Elle s’en fiche totalement, du moins le pensait-elle. C’était sans compter sur l’insistance de son voisin et l’histoire de la tombe, au cimetière Montparnasse,de la très jeune Tania qui s’est suicidée en 1910. Un tombeau peu commun puisque Brancusi y avait fait sceller une de ses sculptures appelées  » le Baiser »…

Tout est vrai et tout est inventé, une des  qualités de ce roman qui fait se croiser deux destins de femmes à deux époques éloignées. Un roman passionnant qui vous donnera envie – entre autres –  de (re)découvrir l’immense génie que fût Brancusi. 

Le baiser, Sophie Brocas, Julliard

Céline, richissime sexagénaire américaine, est ce qu’on appelle une forte personnalité. 

Road-movie aux accents « harissoniens », l’histoire de Céline réserve de nombreuses surprises aux lecteurs. Si vous aimez les personnages hauts en couleur, les  secrets de famille et si les paysages de l’Amérique du Nord vous font rêver, ce roman  est écrit pour vous ! 

Style, humour, psychologie, tout est réussi. 

Céline, Peter Heller, Actes Sud

le-huitième soir-le-failler

Arnaud de la Grange est un styliste dans la lignée d’un Kessel ou d’un Conrad. Son premier roman Les Vents noirs, qui se passait entre la Sibérie et le désert du Taklamankan en 1920, a conquis nombre de lecteurs . Le voilà très justement récompensé par le Prix Roger Nimier pour Le huitième soir, les réminiscences d’un jeune homme pris dans l’enfer de la bataille de Dien Bien Phu dont il pressent qu’il ne sortira peut-être pas vivant. 

Les deux romans ont en commun, en plus d’une superbe écriture, deux jeunes hommes pris dans les violences d’une guerre qui ne les concerne pas. Derniers grands romantiques épris d’absolu, ils affronteront jusqu’au bout leur destin laissant le lecteur admiratif. 

Le  Huitième soir, Arnaud de la Grange, Gallimard

la-plus-precieuse-des-marchandises

Il était une fois, un petit livre pour un immense texte. 
À lire, à offrir, à faire lire. Sous un parasol, dans le train ou une salle d’attente, dans son lit ou en prenant son thé, peu importe où et quand, ce texte aussi bref qu’intense vous bouleversera, vous habitera durablement et vous obligera. 
À ranger, à porter de main pour l’offrir à la première occasion, aux cotés de Inconnu à cette adresse, Matin Brun et L’Ami retrouvé
 
Une adaptation théâtrale est en cours.
 
Prix spécial du jury du Prix des libraires 2019
 

La sélection de Anne-Laure

olga-le-failler

Si tu voyais mon âme.

Clea, femme dont la détermination n’a d’égal que la douceur et la discrétion, passe sa vie à transmettre.

Elle nous est dévoilée  à travers les yeux de ceux qu’elle aime. Seul celui qui aime sincèrement peut voir les richesses de l’autre et percer les secrets les plus insoupçonnés.

Un coup de cœur sans modération.

Olga, Bernhard Schlink, Gallimard

un-mariage-sur-ecoute-le-failler

Le jeu de l’amour et du bazar

Au fil des séances, Sandy thérapeute conjugale, épaule un mariage qui s’étiole. La résurgence des envies de chacun des protagonistes de cette union, pourrait les conduire à une issue inespérée.

Déconstruire pour mieux reconstruire.

Un mariage sur écoute, John Jay Osborn, Éditions de l’Olivier

le-dernier-veilleur-du-caire-le-failler

Destination le Caire
Décollage immédiat
Triptyque passionnant, où le rouleau d’Ezra est l’objet de toutes les convoitises à travers les siècles.

Le dernier veilleur du vieux Caire, Michael David Lukas, Mercure de France

silens-moon-le-failler

Errance solitaire et rencontre de l’absolu
Bijou littéraire
Chaque ligne est un émerveillement, une pièce de joaillerie, sertie des plus belles pierres sublimées par une perle d’une finesse éblouissante.

Silens Moon, Pierre Cendors, Le Tripode

poids-et-plume-le-failler

Un style ébouriffant

Une poésie échevelée,

Un envol de lyrisme

Un coup de sabot en plein cœur…

« Poils et plumes »,

Le bestiaire fou qu’il vous faut !

Anne-Laure et Bénédicte.

Poils et plumes, Liam O’Flaherty, Klincksieck

roulio-fauche-le-poil-le-failler

Les truculentes frasques de ce petit roulio de printemps gouailleuse et déjantée vont vous faire reprendre du poil de la bête.

Roulio fauche le poil, Julia, Le Tripode

la-nounou-barbue-le-failler

Cathy est dans une impasse : où trouver une nounou en urgence dans un village perdu de Dordogne ? Ce n’est pas sans réticence qu’elle accepte la candidature de ce mystérieux velu qui  insuffle à sa vie le piquant qui lui manquait…

Une comédie romantique au poil en cette saison estivale !

La nounou barbue, Aloysus Chabossot, Eyrolles éditions



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.